Le touchant message de Messi à Valverde

A l’instar de nombreux coéquipiers, Lionel Messi n’a pas manqué de saluer son désormais ancien entraîneur.

Plus de détails

A l’instar de nombreux coéquipiers, Lionel Messi n’a pas manqué de saluer son désormais ancien entraîneur.

Le fiasco de la Supercoupe d’Espagne aura été celui de trop pour Ernesto Valverde. La défaite concédée face à l’Atletico Madrid et l’effondrement des Barcelonais dans les dernières minutes de la rencontre auront en effet précipité la perte du technicien espagnol, sur la sellette depuis la «remontada» subie à Liverpool au printemps dernier, un an seulement après une déconvenue similaire à Rome.

Malgré ces échecs à répétition, l’ancien coach de Bilbao a pu compter sur le soutien, tout du moins public, de ses troupes. Et tout particulièrement de son capitaine Lionel Messi. L’Argentin a d’ailleurs tenu à rendre hommage à son ancien entraîneur au lendemain de son éviction.  «Merci pour tout coach. Je suis sûr que où vous irez, ce sera génial parce qu’en plus d’être un grand professionnel, vous êtes une magnifique personne. Bonne chance, je vous embrasse», a-t-il posté sur son compte Instagram.

Et le sextuple Ballon d’or n’a pas été le seul à avoir une pensée pour Ernesto Valverde. Il en a été de même de Luis Suarez. «Merci beaucoup pour tous les moments que nous avons vécus en tant que professionnels. Je vais m’en tenir aux choses positives que vous m’avez apprises et à l’être formidable que vous êtes. Merci à vous et à tout le staff pour votre professionnalisme. Je vous souhaite bonne chance dans tout ce qui arrivera à l’avenir», a ainsi écrit l’Uruguayen sur Twitter.


Autre joueur à rendre hommage au technicien espagnol, Gerard Piqué n’a pas manqué de mettre en avant son bilan. «Tu quittes la meilleure équipe et tu gagnes deux championnats en deux ans. C’était un honneur de travailler sous vos ordres et j’espère que vous vous en sortirez bien. C’est toujours un plaisir de rencontrer des gens comme vous dans la vie. Je t’embrasse », a écrit Piqué.